FrançaisUse SHIFT+ENTER to open the menu (new window).Open Menu
Lower Saxony, partenaire mondial dans le domaine de la coopération décentralisée en Afrique du Sud et en Tanzanie

Partenaire(s), UE: Land de Basse-Saxe, Allemagne

Partenaire(s), pays en développement: Province du Cap oriental (Afrique du Sud) et Tanzanie

Objectifs et période de référence:

Avec ses orientations en matière de politique de développement, le gouvernement du Land de Basse-Saxe a posé les jalons visant à mettre en œuvre les objectifs de développement durable adoptés par l’Assemblée générale des Nations unies à New York en 2015. Ces orientations établissent les principes fondamentaux de la politique de développement du Land de Basse-Saxe et désignent des domaines d’action concrets. La politique de développement est considérée comme une tâche transversale, qui concerne tous les ministères et domaines d’action du Land. Cette approche se reflète dans les priorités définies concernant la coopération avec la province du Cap oriental (Afrique du Sud) et la Tanzanie, dans le cadre de laquelle des projets durables allant de la formation professionnelle à l’efficacité énergétique en passant par la protection du climat, les échanges de jeunes dans le domaine scolaire ou sportif et la gestion des eaux et des déchets sont prévus ou déjà en cours de réalisation.

Afrique du Sud

Depuis 1995, la Basse-Saxe et la province du Cap oriental maintiennent un partenariat dynamique, caractérisé par de multiples projets et une politique active de visites mutuelles. Durant la visite effectuée au Cap oriental en octobre 2015 par le vice-Premier ministre de Basse-Saxe, Stefan Wenzel, la signature d’une nouvelle déclaration commune à l’occasion du 20e anniversaire de ce partenariat a clairement souligné la volonté des deux régions de poursuivre ce partenariat de manière résolue. Au début, la coopération visait principalement à promouvoir la création de structures administratives efficaces et démocratiques au niveau de la province et à mettre en place une coopération dans le secteur de l’économie, de l’éducation et du tourisme. Depuis, le partenariat n’a cessé de se développer et englobe aujourd’hui plus particulièrement la coopération scientifique, les rencontres entre jeunes, le sport, les énergies renouvelables et l’agriculture.
Picture copyright ASC Göttingen e.V

Tanzanie

Le gouvernement du Land de Basse-Saxe est actif en Tanzanie depuis 2010. Il y soutient des projets plus particulièrement dans le domaine de l’enseignement supérieur, de la santé et des services publics de base et cherche à renforcer la coopération nationale au développement. La Basse-Saxe se conforme ainsi au souhait exprimé par l’ancien président de la République, Horst Köhler, selon lequel les Länder devaient davantage s’engager dans la région subsaharienne.

 

  Picture copyright Leibniz Universität Hannover   

Total des ressources (EUR): 330 000 EUR en 2016

Nombre de bénéficiaires: Différents projets

 

Contexte et description sommaire de la stratégie et du programme

Compte tenu de la dangerosité des itinéraires empruntés par les réfugiés, en particulier ceux qui traversent la Méditerranée pour fuir la misère en Afrique, la coopération au développement prend de plus en plus d’importance. Il faut lutter contre les causes de l’émigration dans les pays d’origine. L’Afrique du Sud et la Tanzanie accueillent un nombre important de réfugiés africains. En soutenant les structures locales, nous contribuons à éviter les conflits liés aux ressources et aux possibilités d’emploi. Aussi le gouvernement du Land de Basse-Saxe centre-t-il notamment son aide dans les régions partenaires d’Afrique subsaharienne sur la formation professionnelle, afin que les jeunes puissent avoir accès à une formation et des emplois de qualité et bénéficier de perspectives d’avenir dans leur pays. Les actions de formation au développement menées dans les écoles et dans le cadre de la formation des adultes doivent permettre d’informer sur les conséquences de la mondialisation et les causes des départs et de l’émigration. Nous inculquons un mode de vie durable. Le commerce et l’approvisionnement équitables sont des outils efficaces pour mettre en place une économie durable; le Land de Basse-Saxe a déjà pris des engagements en la matière en adoptant une loi sur les conventions collectives et les marchés publics. Les orientations relatives à la politique de développement visent en outre à renforcer les organisations de la société civile de Basse-Saxe qui s’engagent dans la politique de développement – dans leur grande majorité à titre bénévole.

 

Actions et résultats (attendus)

Afrique du Sud

Le Land de Basse-Saxe coopère avec la province du Cap oriental notamment dans les secteurs suivants: sport, culture, police, formation professionnelle, formation universitaire, VIH/sida, énergies renouvelables, gestion des déchets et agriculture. En outre, il soutient la coopération au développement locale ainsi que la coopération entre la ville d’Oldenburg et la municipalité de Buffalo City. Des organisations d’aide au développement comme la Société allemande pour la coopération internationale (Deutsche Gesellschaft für internationale Zusammenarbeit, GIZ), ainsi que des entreprises de Basse-Saxe implantées au Cap oriental, telles que Continental et Volkswagen, participent également à des projets. Quelques-uns des projets actuellement en cours sont présentés ci-après à titre d’exemple.

Les deux premiers projets sont des projets pilotes visant à mettre en œuvre les orientations en matière de politique de développement.

  • Outre de nombreuses actions de coopération entre des établissements d’enseignement général et d’enseignement professionnel de Basse-Saxe et leurs homologues sud-africains, le ministère de la culture de Basse-Saxe a lancé un projet pilote avec la GIZ en matière de «formation professionnelle pour une économie verte en Afrique du Sud» («Skills development for a Green Economy»). L’objectif est d’associer des organismes de formation de Basse-Saxe, par exemple des centres de formation interprofessionnels du secteur de l’artisanat et des établissements d’enseignement professionnel, à ce projet national de la GIZ, et de soutenir ainsi la mise en place du système de formation en alternance au Cap oriental.
  • L’école supérieure de Braunschweig/Wolfenbüttel et l’université métropolitaine Nelson Mandela (NMMU) mènent depuis plus de dix ans une coopération scientifique dans le secteur de la technologie automobile. En 2006, il a été convenu, avec les partenaires du Service allemand des échanges universitaires (DAAD) et de VW Afrique du Sud, de créer une chaire en la matière. Des projets de recherche communs, tels que celui sur la «commande à soupape entièrement variable» et «K71», ont pour but de motiver les jeunes étudiants à poursuivre leurs études jusqu’au doctorat en favorisant la participation précoce des bacheliers des deux pays à la recherche. Cette formation spécifique des jeunes est fondamentale pour réussir à développer une chaire consacrée à la technologie automobile à l’université Nelson Mandela. Un programme de bourses financé par le DAAD et VW S.A. est en cours d’élaboration pour soutenir les jeunes étudiants sud-africains. Il doit permettre de faciliter et d’améliorer les échanges d’étudiants entre l’Allemagne et l’Afrique du Sud et vice versa.
  •  La coopération dans le domaine du sport, qui est coordonnée par la fédération sportive du Land, met essentiellement l’accent sur la gestion et le développement du sport. Les mesures prises dans différentes disciplines sportives, telles que le triathlon, la boxe, le handball, le tennis de table et le football, permettent de favoriser activement le développement du sport au Cap oriental. À cet égard, il convient plus particulièrement de souligner le travail effectué par les nombreux volontaires dans le cadre du programme «Weltwärts» supervisé par l’ASC Göttingen. Les 34 volontaires actifs dans le domaine du sport travaillent dans des foyers pour enfants et des écoles situées dans les townships, où ils enseignent l’éducation physique. D’autres activités sportives, telles que des cours de natation, des entraînements de football et des fêtes sportives pour les enfants, peuvent également être proposées avec le soutien de la société Continental AG. Toujours dans le cadre du programme «Weltwärts», quatre volontaires provenant du Cap oriental travaillent également en Basse-Saxe (www.weltwaerts-sport.de).

 Picture copyright ASC Göttingen e.V

Tanzanie

En 2010 et 2011, des délégations composées de représentants d’ONG de Basse-Saxe se sont rendues en Tanzanie, dans le cadre de missions de projets, afin de recenser de possibles domaines de coopération. Le but était de s’appuyer sur les structures existantes d’écoles de Basse-Saxe, d’écoles supérieures, de ministères, d’églises, d’un chantier naval et d’ONG et de renforcer des projets menés en Tanzanie pour rendre la population autonome. Le gouvernement de Basse-Saxe entend utiliser sa capacité d’influence politique et promouvoir durablement des projets de coopération en Tanzanie au moyen de son savoir-faire en matière de logistique et de ressources humaines.

Les projets sont mis en œuvre en Tanzanie avec l’aide de partenaires de Basse-Saxe issus d’écoles supérieures, d’établissements scolaires, d’entreprises locales et, dans certains cas, d’ONG. Le projet le plus symbolique, qui jouera par ailleurs un rôle majeur dans le développement économique régional, est la rénovation du MV Liemba. Ce bateau initialement baptisé «Graf von Götzen», qui a été construit il y a près de 100 ans à Papenburg, en Basse-Saxe, et navigue encore aujourd’hui sur le lac Tanganyika, incarne l’habilité des ingénieurs allemands et la qualité de leur travail et appartient au patrimoine historique commun de la Tanzanie et de l’Allemagne. Le bateau est devenu un mythe grâce à des films comme «African Queen». Il est impératif qu’il puisse naviguer pour des raisons liées à la politique de développement, notamment parce que les femmes qui exercent des activités commerciales autour du lac sont tributaires d’une liaison navale fiable. Le bateau est en outre utilisé actuellement par le HCR pour transporter des réfugiés du Burundi vers la Tanzanie. Il est certes en état de naviguer, mais il doit être rénové de toute urgence. Les possibilités de financer cette rénovation, le cas échéant avec la participation d’entreprises, font actuellement l’objet d’un examen.

La coopération entre Circ’A Holix, le cirque pour jeunes et enfants de Basse-Saxe, et la troupe de l’école secondaire Natiro est un exemple de coopération au développement couronnée de succès. Lors de la visite à Hanovre des élèves de l’école secondaire Natiro, une représentation commune a été organisée dans le cadre de la «Petite fête dans le grand jardin», qui attire chaque année des milliers de spectateurs.

La Basse-Saxe et la Tanzanie mènent essentiellement des projets de coopération dans les domaines suivants:

  • coopération entre écoles supérieures (échanges d’étudiants, soutien à la recherche et à la formation doctorale);
  •  mise en place d’un atelier de diagnostic pour fournir un traitement orthophonique à la population locale et assurer la formation et la formation continue de personnel qualifié dans l’enseignement spécialisé;
  • partenariats scolaires (par exemple le projet mené dans le domaine de l’eau par l’école Helene Lange d’Hanovre en coopération avec l’école secondaire Msitu wa tembo à Langasani);
  • autonomisation des femmes et des jeunes filles (construction et équipement d’un bâtiment et mise à disposition des infrastructures nécessaires pour assurer la formation professionnelle de jeunes filles menacées par les pratiques de mutilation génitale);
  • énergies renouvelables (mise en place de kiosques solaires permettant de charger des lampes mobiles pour remplacer les lampes à pétrole, néfastes pour la santé).

 

Contact pour toute information complémentaire

Nicole Ewert-May
Niedersächsische Staatskanzlei
Planckstraße 2 30169 Hanovre
Allemagne
Tél.: + 49 (0)511 120 6787
Courrier électronique: Nicole.Ewert@stk.niedersachsen.de
Internet: http://www.niedersachsen.de/politik_staat/europa_internationales/internationale_beziehungen/die-internationalen-beziehungen-des-landes-niedersachsen-20056.html

Related Information
Documents